Recherche scénographique autour du spectacle Faust d'Edmond Rostand

Edmond Rostand fait partie de cette génération d'écrivains qui découvrit ou inventa l'art de la mise en scène. Avant eux, les décors sont souvent réduits à des toiles peintes et les comédiens s'alignent, en se gênant le moins possible, sur le devant de la scène.

Avec Cyrano de Bergerac (1897), mais surtout avec L'Aiglon (1900) et Chantecler (1910), Rostand pousse le théâtre de son époque dans ses derniers retranchements du point de vue des décors et de leurs interactions avec les Comédiens.

Faust est une pièce plus ambitieuse encore du point de vue de la scène. Aussi avons-nous décidé, pour respecter le travail du maître et pour rester fidèle à son esprit novateur, d'entrer de plain-pied dans une phase de réflexion autour des nouvelles technologies et de leurs apports pour une scénographie au service du texte.

Le parti pris choisi pour les images est de ne pas tendre vers le photoréalisme. Il s’agit de créer des ambiances et des univers poétiques et oniriques qui dialoguent avec la poésie des vers, la soulignent et complètent les illusions créés par les mots.

Méphistophélès, qui endosse le rôle d’un metteur en scène, devient surtout la figure de l’écrivain par excellence : celui qui crée des situations pour faire réagir ses personnages.

L’esthétisme général des vidéos projetées a ainsi pour fil conducteur l’utilisation des feuillets manuscrits du Faust, pour renforcer la mise en abyme du projet de Rostand, le monde est un théâtre.

Les différentes vidéos projetées sont réalisées entièrement de manière numérique grâce au logiciel Iclone 5 de Reallusion et DAZ3D.

L’utilisation de ce logiciel permet également l’intégration de personnages virtuels, véritables marionnettes aux mains d’un Diable metteur en scène du pari et du pacte.

De la même manière c’est un univers poétique, irréel et onirique qui environne les comédiens sur scène.

Exemple de vidéo projetée :


Le Faust de Rostand - scénographie de la Mater... par pbulinge 

Scénographie prévue par Rostand

Rostand dessinait beaucoup. Il dessinait peut-être même davantage qu'il n'écrivait, préparant les décors de ces pièces en même temps qu'il les composait. Nous n'avons retrouvé qu'un seul dessin représentant le cabinet de Faust.

Difficile de tirer beaucoup de conclusions de ce simple croquis : on peut simplement constater que le décor paraît plus baroque que médiéval.

Faust Rostand

 

 

Compagnie Intersignes - 2016 - http://www.compagnie-intersignes.com